Skip to main content

Temps de lecture : 5 minutes

Le contexte ?

Un appel d’offres des Musées du Mans pour concevoir et réaliser un motion design explicatif dans le cadre de l’exposition « Au pied du mur : l’enceinte romaine du Mans ».

Le but de la vidéo ?

Faire comprendre les principes de :

  • la datation par le carbone 14 ;
  • l’archéomagnétisme ;
  • la luminescence optiquement stimulée (l’OSL pour les intimes).

Pourquoi ?
Ce sont les 3 méthodes utilisées par une équipe de scientifiques chargée de dater l’enceinte romaine du Mans.

Avec Karim, nous étions particulièrement motivés pour que l’offre de KUSUDAMA soit retenue.

  1. On aime bien les défis 😁
  2. Comme j’habite au Mans depuis quelques mois, je fais mon footing au pied de l’enceinte romaine, donc quand j’ai vu passer cet appel d’offres, j’ai vraiment eu l’impression d’être appelée par le patrimoine du Mans !

Nous nous sommes donc investis dans la réalisation du mémoire technique de manière proportionnelle à notre envie de l’emporter :

  • J’ai fait une veille sur les 3 méthodes de datation (je me suis notamment plongée dans une thèse sur la luminescence optiquement stimulée).
  • Pour donner une idée du ton imaginé, nous avons rédigé une proposition de scénario et des parties de la voix off (notamment la partie dédiée à l’OSL).
  • Karim a imaginé un univers graphique qui a été distillé tout au long du mémoire technique.

 

=> Quelques semaines plus tard, nous avons eu la joie d’apprendre que notre offre était retenue !

L’équipe KUSUDAMA a donc commencé à collaborer avec l’équipe des Musées du Mans, et avec un archéologue et 3 chercheurs pour expliquer, le plus efficacement possible, les 3 méthodes de datation évoquées plus haut.

C’est là qu’un exercice d’équilibriste a commencé !
Il fallait en effet que :

  • le ton de la vidéo en motion design soit simple et plaisant ;
  • les informations présentées soient scientifiquement validées ;
  • la vidéo dure moins de 5 min.

C’était un défi très intéressant à relever !

À chaque étape (validation du storyboard, de la voix off, les styleframes, de l’animatique) et jusqu’aux derniers ajustements, on a pu compter sur l’investissement et l’enthousiasme de Julie Bouillet (commissaire d’exposition), de Hugo Meunier (archéologue) et de Gwenaël Hervé (spécialiste de l’archéomagnétisme).

On a aussi eu le plaisir de pouvoir utiliser quelques illustrations (magnifiques !) réalisées par Olivier-Marc Nadel pour cette exposition.

On a hâte de trouver d’autres occasions de relever des défis comme celui-là !

Johanna Boulanger-Laforge

Co-fondatrice de KUSUDAMA & docteure en sciences de l'éducation, Johanna est passionnée par la pédagogie et les apports des sciences cognitives.