Skip to main content

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis 2020, les séances de créativité ont lieu essentiellement à distance.

Chez KUSUDAMA, en complément d’autres techniques de créativité, nous souhaitions continuer d’utiliser les images, les photographies pour générer des idées.

Récemment, nous avons testé une Activité Dynamique En Ligne (ADEL) parmi toutes celles présentées dans le livre Former à distance sans ennuyer. (Ce livre est l’adaptation par Bruno Hourst du livre de Sivasailam « Thiagi » Thiagarajan : Live Online Learning Activities (LOLA).)

En septembre 2020, j’ai participé au webinaire « Former à distance sans ennuyer », animé par Albane de Beaurepaire.

Ce webinaire (lui-même dynamique et efficace) invite à concevoir des formations à distances, des webinaires mais aussi des séances de co-construction à distance en intégrant l’interactivité dans un souci d’efficacité.

Depuis, j’avais eu l’occasion de mettre en œuvre certaines activités dans le cadre de formations à distance, mais je n’avais pas encore testé les ADELs « visuelles ». C’est maintenant chose faite !

Le contexte

Pour une séance de créativité avec un nouveau client pour lequel nous concevons et réalisons deux vidéos explicatives, nous avons choisi de mettre en œuvre l’ADEL « Métaphores visuelles ».

L’activité proposée

Les participants établissent des connexions entre une image et un sujet de réflexion.

Comment ?
On commence par faire défiler quatre photographies (insérées dans un diaporama, avec un titre pour chaque photographie).
Ensuite, on affiche une cinquième diapositive qui présente les quatre photographies en même temps. On demande alors aux participants de voter pour l’image qui serait la meilleure métaphore du sujet.
Une fois le vote effectué, on affiche la photographie ayant obtenu le plus de votes.
Ensuite, on demande aux participants de noter dans la zone de tchat toutes les connexions possibles entre le sujet et la photographie.

La bonne surprise

Nous nous étions préparés à donner quelques exemples de connexions pour chacune des photographies sélectionnées.
Mais nous n’avons pas eu besoin de donner ces exemples !
Tous les participants ont joué le jeu avec plaisir. Nous avons donné un temps maximum et avons mis un terme à la production à l’issue de ce temps.

La conclusion de l’activité

Nous avons invité chaque participant à commenter à l’oral au moins une proposition écrite par un autre participant.

Puis nous avons affiché à nouveau la mosaïque avec les quatre photographies pour montrer aux participants que, quelle que soit l’image de départ choisie, les connexions établies étaient intéressantes pour enrichir l’analyse du sujet.

Le bilan ?

 

Nous avons récolté des productions très riches :

– les connexions écrites par les participants ;

– les commentaires faits a posteriori sur les idées des uns et des autres.

Cela a permis de faire émerger des idées nouvelles, très concrètes, pour concevoir le scénario d’une vidéo explicative.

 

Pour ce qui est de l’animation de la séance de créativité, cette activité était la dernière de la séance, après une heure d’animation. Comme les techniques utilisées pendant la première heure impliquaient une participation à l’oral, nous avions pris des notes sous forme de mind maps non-stop pendant une heure.

Pendant l’ADEL « Métaphores visuelles » nous avons donc été ravis de mettre les participants à contribution pour qu’ils notent eux-mêmes leurs idées. Plus important, les participants, très actifs à l’oral jusque-là, ont semblé enchantés de cette nouvelle modalité de participation. On en veut pour preuve la phase de production silencieuse et très active à laquelle il a fallu mettre un terme pour conclure 🙂

 

Nous utiliserons donc sans aucun doute cette ADEL lors de prochaines séances de créativité. Cerise sur le gâteau, il est très intéressant de préparer l’activité en choisissant les photographies. C’est une préparation stimulante (et ça me donne l’occasion de découvrir des photographies prises par Karim !).

 

À présent, il nous tarde de tester également d’autres activités en ligne aussi dynamiques et efficaces.

Référence citée :

Hourst, B. & Thiagarajan, S. (2019). Former à distance sans ennuyer. Collection Thiagi. Éditions du mieux apprendre.

Johanna Boulanger-Laforge

Johanna Boulanger-Laforge

Co-créatrice du studio KUSUDAMA et docteure en sciences de l'éducation, Johanna est une conceptrice passionnée par la pédagogie et les apports des sciences cognitives.