Skip to main content

Temps de lecture : 8 minutes

Pourquoi parler du legal design ?

Dernièrement, Karim Hamri (avocat associé – Earth avocats) a fait appel à notre équipe pour repenser une présentation intitulée « Sécuriser les autorisations d’urbanisme », destinée à des ingénieurs. Il souhaitait revisiter la conception et le design de la présentation, pour que les informations présentées gagnent en clarté et, surtout, pour que les notions juridiques essentielles soient mémorisables.

À la faveur de cette mission, nous avons souhaité réaliser une synthèse visuelle de l’accompagnement que nous proposons aux avocats, aux services juridiques des entreprises. RDV à la fin de l’article pour découvrir l’infographie 😉

Notre méthode de travail présentant des caractéristiques communes avec le legal design, nous commencerons par vous présenter cette démarche.

Legal Design Explication

Comment expliquer ce qu’est le legal design ?

Un petit tour d’horizon des publications sur le sujet nous a fait élire une interview1 de Miroslav Kurdov comme la publication la plus complète sur le sujet.

Pour vous en présenter les points-clés, nous aborderons deux questions principales :

Le legal design…
…dans quel but ?
…comment ça marche ?

Le constat de départ

Les besoins des entreprises, des consommateurs, des citoyens sont rarement pris en compte lors de la conception des documents juridiques. Or, les utilisateurs du droit ne sont pas tous des juristes, des juges ou des avocats !

Le legal design, dans quel but ?

L’objectif est de produire des documents faciles à lire et à comprendre.

Cela implique de tenir compte des connaissances, des besoins et des habitudes des utilisateurs finaux de ces documents.

On pourra ainsi :

  • les informer de façon claire sur les actions qu’ils ont à faire et sur les délais dont ils disposent ;
  • leur permettre de prendre des décisions plus facilement ;
  • gagner du temps !

De quels types de documents parle-t-on ?

Miroslav Kurdov cite « les courriers d’avocats ou courriers administratifs, les contrats, les notes de synthèse, les documents de réunion ou de négociation, les conclusions mais également les affichages d’informations dons les espaces publics et les manuels de droit ».

Le legal design, comment ça marche ?

Prenons l’exemple d’un avocat qui doit communiquer une information juridique, par écrit, à son client. Classiquement, il va :

  1. trouver toutes les informations juridiques nécessaires ;
  2. déchiffrer ces informations ;
  3. les structurer dans un document ;
  4. mettre en page le document.

Il remettra ensuite le document ainsi constitué à son client.

Des leviers supplémentaires peuvent être actionnés grâce au legal design, afin de clarifier la communication de cette information juridique à ce client ! Nous vous encourageons à découvrir les différents leviers évoqués par Miroslav Kurdov dans l’article mentionné plus haut.

Chez KUSUDAMA, pour produire des documents juridiques faciles à lire et à comprendre, nous nous inspirons de :

  • l’UX design ;
  • la rédaction en langage juridique clair ;
  • le data design ;
  • le design graphique.

Ainsi, nous pouvons apporter de la valeur au travail de cet avocat grâce à notre savoir-faire. Quelle que soit la teneur de l’information juridique à communiquer, nous allons :

  • partir des connaissances, des habitudes et des besoins de son client ;
  • rédiger ce document en langage juridique clair (méthode qui permet de « traduire » les écrits juridiques en les réécrivant et en leur donnant une structure plus facile à comprendre) ;
  • représenter visuellement certaines informations essentielles comme, par exemple, une frise chronologique avec les étapes d’une procédure et les délais à respecter.

Nous avons pris ici l’exemple d’un document écrit. Cependant, nous appliquons cette logique de conception de de réalisation à toutes nos productions. Si nous avions évoqué le cas d’une vidéo explicative, la rédaction en langage juridique clair aurait concerné les messages affichés à l’écran et la voix off.
De même, notre collaboration avec Karim Hamri pour co-concevoir et réaliser sa présentation reflète cette logique. Nous partons de ce que son public (des ingénieurs) a besoin de comprendre et de mémoriser. Puis nous co-concevons la présentation pour qu’elle soit non seulement claire, mais aussi pédagogique, interactive, jalonnée de synthèses visuelles.

Pour conclure : chose promise, chose due !
Nous partageons avec vous l’infographie que nous avons réalisée pour montrer comment notre équipe accompagne les avocats et les services juridiques 😉

1 L’article intitulé Le Legal Design pour des documents juridiques limpides a été publié en mars 2019 dans Lawyers Now, édité par LegiTech.

Johanna Boulanger-Laforge

Johanna Boulanger-Laforge

Co-créatrice du studio KUSUDAMA et docteure en sciences de l'éducation, Johanna est une conceptrice passionnée par la pédagogie et les apports des sciences cognitives.